La France confirme qu’un combattant volontaire a été tué en Ukraine

  • Whatsapp

Un combattant volontaire français en Ukraine a été tué au combat, a confirmé vendredi Paris à la suite d’informations selon lesquelles l’homme serait mort dans des tirs d’artillerie dans la région de Kharkiv.

« Nous sommes au courant de la triste nouvelle qu’un citoyen français a été mortellement blessé lors de combats en Ukraine », a déclaré un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

« Nous rappelons à tous que l’ensemble de l’Ukraine est une zone de guerre. À cet égard, il est formellement déconseillé de se rendre en Ukraine, quelle qu’en soit la raison. »

La radio Europe 1 a rapporté jeudi que le jeune homme avait rejoint une unité de défense étrangère en Ukraine et se battait autour de Kharkiv, une ville du nord-est qui a été fortement bombardée par les forces russes mais reste aux mains des Ukrainiens.


De nombreux combattants étrangers ont répondu à l’appel du président ukrainien Volodymyr Zelensky pour que des volontaires viennent repousser les forces d’invasion russes.

Le gouvernement ukrainien a estimé leur nombre à environ 20 000 en mars, bien que le chiffre n’ait pas été vérifié de manière indépendante.

C’était la première fois qu’un combattant français était tué pendant la guerre, a rapporté Europe 1.

Une vue montre une école détruite lors d'une frappe militaire la nuit précédente, au milieu de l'invasion russe de l'Ukraine, à Kharkiv, Ukraine, le 2 juin 2022.
Une vue montre une école détruite lors d’une frappe militaire la nuit précédente, au milieu de l’invasion russe de l’Ukraine, à Kharkiv, Ukraine, le 2 juin 2022. REUTERS – STRINGER

Le 30 août, un autre citoyen français a été tué en Ukraine. Frédéric Leclerc-Imhoff, 32 ans, qui travaillait pour la chaîne d’information en continu BFMTV et couvrait une opération d’évacuation près de la ville orientale de Severodonetsk lorsqu’il a été mortellement blessé par un éclat d’obus.

« Erreur historique »

Pendant ce temps, le président français Emmanuel Macron a déclaré vendredi que son homologue russe Vladimir Poutine avait commis une « erreur historique et fondamentale » en envahissant l’Ukraine et était désormais « isolé ».

« Je pense, et je lui ai dit, qu’il a fait une erreur historique et fondamentale pour son peuple, pour lui-même et pour l’histoire », a-t-il déclaré dans une interview aux médias régionaux français.

« Je pense qu’il s’est isolé », a déclaré Macron. « S’isoler est une chose, mais pouvoir en sortir est un chemin difficile ».

Le président français a répété qu’il ne fallait pas « humilier la Russie… pour que le jour où les combats cessent, nous puissions ouvrir une porte de sortie par la voie diplomatique ».

Macron a également déclaré qu’il n’avait pas « exclu » une visite à Kyiv.

(Avec fils)

.

Related posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.