La reine et l’ours Paddington lancent le concert du jubilé

  • Whatsapp
La reine et l'ours Paddington lancent le concert du jubilé

La reine Elizabeth II devra peut-être manquer un concert de stars à Londres en son honneur samedi 4 juin, mais elle a fait chavirer la baraque lorsqu’elle est apparue dans une vidéo surprise enregistrée avec un autre trésor national britannique : l’ours Paddington.

Read More

La monarque de 96 ans a révélé qu’elle partageait l’amour de Paddington pour les sandwichs à la marmelade dans un sketch comique qui a ouvert un concert du jubilé de platine devant le palais de Buckingham, ravissant des milliers de personnes réunies pour le troisième jour de festivités marquant ses 70 ans sur le trône.

Explorer

Explorer

Voir les dernières vidéos, graphiques et actualités

Voir les dernières vidéos, graphiques et actualités

Le groupe de rock Queen et Adam Lambert ont donné le coup d’envoi du spectacle en plein air à l’extérieur du palais, suivi de performances de Duran Duran, Rod Stewart et de la chanteuse d’opéra Andrea Bocelli. Diana Ross clôturera le spectacle avec sa première performance live au Royaume-Uni en 15 ans.

Le prince Charles et le prince William, le fils et le petit-fils de la reine, s’adresseront à un public en direct de 22 000 personnes et à des millions d’autres à la télévision.

La reine a eu des problèmes de déplacement ces derniers temps, ce que le palais décrit comme des « problèmes de mobilité épisodiques », limitant ses apparitions publiques ces derniers mois. Mais son absence au concert n’a pas atténué l’ambiance de fête parmi la foule.

« C’est une expérience magique… [This is] n’arrivera plus jamais de notre vivant, et c’est absolument incroyable d’en faire partie », a déclaré Sam Ahcquoim, de Cornwall, dans le sud-ouest de l’Angleterre. « J’ai été vraiment, vraiment excité et j’ai juste hâte d’y entrer maintenant et de commencer à danser. »

Le souverain a également choisi de ne pas assister au Derby d’Epsom samedi. Au lieu de cela, elle a été représentée à la prestigieuse course de chevaux annuelle par sa fille, la princesse Anne, qui est apparue dans la loge royale avec sa famille sous les applaudissements de la foule.

La reine est largement connue comme une passionnée de chevaux et elle n’a raté le Derby d’Epsom qu’une poignée de fois. Samedi, cinq de ses anciens chevaux de course ont défilé et 40 jockeys qui ont monté pour la reine ont formé une haie d’honneur avant que l’hymne national ne soit joué.

« Elle élève des chevaux depuis plus de 60 ans. Elle connaît toutes les lignées de sang et elle a remporté de nombreuses courses et elle est très compétente », a déclaré Frankie Dettori, qui a aligné une partie du parcours avec d’autres jockeys, à la BBC.

« Je suis sûr qu’aujourd’hui, elle trouvera une télévision et qu’elle la regardera en direct, car elle aime tellement le Derby », a-t-il ajouté.

C’était la deuxième fois en autant de jours que les problèmes de mobilité de la reine empêchaient les foules de la voir.

Vendredi, la reine a sauté un service spécial de Thanksgiving en son honneur à la cathédrale Saint-Paul de Londres. Les responsables du palais ont déclaré qu’elle avait ressenti « un certain inconfort » lors d’événements la veille, notamment en saluant des foules immenses depuis le palais de Buckingham.

Le prince Harry et son épouse, Meghan, faisaient partie des près de 50 membres de la famille royale qui se sont réunis vendredi à Saint-Paul pour honorer le chef de l’État absent. C’était la première apparition publique du couple au Royaume-Uni depuis qu’ils se sont retirés de leurs fonctions royales et ont déménagé en Californie il y a deux ans.

En plus d’assister au service de vendredi, le couple est jusqu’à présent resté à l’écart des projecteurs. Leurs deux enfants, Archie et Lilibet, qui ont eu un anniversaire samedi, n’ont pas encore fait leur apparition lors de ce voyage. Un porte-parole du couple a déclaré qu’ils passaient la journée « en privé » et ne rejoignaient pas la trentaine d’autres membres de la famille royale lors du concert de samedi.

Pendant ce temps, d’autres membres de la famille royale se sont rendus au Pays de Galles et en Irlande du Nord dans le cadre de célébrations à travers le Royaume-Uni.

William et sa femme Kate ont amené deux de leurs trois enfants – le prince George, 8 ans, et la princesse Charlotte, 7 ans – au château de Cardiff au Pays de Galles avant un concert séparé dans le parc du château en l’honneur de la reine.

Le plus jeune fils de la reine, le prince Edward, et son épouse Sophie, comtesse de Wessex, ont visité une fête foraine balnéaire sur le thème des années 1950 à Belfast. Edward s’est essayé à tirer une pinte de Guinness dans un restaurant, tandis que Sophie a assisté à une démonstration de danse des années 50 et 60.

Related posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.