L’agence des sanctions du Queensland sous le feu des critiques pour avoir envoyé plus de 10 000 amendes aux mauvaises personnes

  • Whatsapp
Circulation ralentie sur la M1.

du Queensland L’Agence d’application des sanctions de l’État (SPER) a été critiquée après avoir admis avoir envoyé 10 300 trafics amendes aux mauvaises personnes.

Les résidents avaient précédemment signalé avoir reçu des enveloppes qui leur étaient adressées contenant des amendes et des avis de suspension potentielle de permis, mais en ouvrant les lettres, ils les ont trouvées adressées à différentes personnes.

Read More

Les avis contenaient les noms, adresses, numéros de permis et détails d’immatriculation du véhicule d’autres conducteurs, violant leur vie privée et les exposant à un vol d’identité potentiel.

L’agence de sanctions du Queensland a été critiquée après que plus de 10 000 amendes de la circulation aient été envoyées aux mauvaises personnes, (Neuf)

Le membre de l’opposition d’État, David Janetzki, a soulevé la question au parlement de l’État, critiquant le gouvernement Palaszczuk pour cette erreur.

« La prestation de services est-elle si médiocre que le gouvernement ne peut même pas livrer les lettres aux bons habitants du Queensland? » il a dit.

Le trésorier du Queensland, Cameron Dick, a déclaré qu’un cabinet d’avocats avait été engagé pour superviser un examen de la question.

« L’incident de données a entraîné l’envoi d’environ 10 300 dettes de contrefaçon à d’autres débiteurs », a-t-il déclaré.

L’erreur expose les personnes concernées à des risques de violation de la vie privée et de vol d’identité. (Une affaire actuelle)

« Nous avons engagé un cabinet d’avocats parce que dans des affaires comme celle-ci, l’État réserve toujours sa position juridique.

« Voyons ce que dit l’examen médico-légal indépendant. »

Le SPER distribue environ 2,5 millions d’amendes chaque année.

Un canular à la bombe laisse un avion survoler Sydney pendant des heures

L’agence pense que l’erreur s’est produite le 9 mai et était due à une erreur d’impression.

« Je ne tamponne pas et ne lèche pas chaque enveloppe que je reçois, nous demandons à quelqu’un d’autre de le faire », a déclaré Dick.

Ceux qui sont pris dans l’erreur sont toujours responsables de leurs amendes de conduite et de stationnement.

Related posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.