Nous traquerons les assaillants et les ferons payer – Akeredolu réagit à l’attaque contre l’église catholique d’Ondo – News 24

  • Whatsapp
Nous traquerons les assaillants et les ferons payer - Akeredolu réagit à l'attaque contre l'église catholique d'Ondo - News 24

Le gouverneur de l’État d’Ondo, Rotimi Akeredolu, a exprimé ses griefs face à une attaque contre l’église catholique Saint-François, à Owo, dans l’État d’Ondo.

Read More

Dimanche, des terroristes ont lancé une attaque contre l’église avec un nombre encore indéterminé de personnes tuées et des dizaines de blessés.



SaharaReporters a recueilli que de nombreux membres de la congrégation ont été abattus par les terroristes. Ceux qui ont été blessés ont été emmenés dans différents hôpitaux de l’État.

Réagissant dans un tweet, le gouverneur de l’État s’est dit attristé par cette évolution, ajoutant que l’État déploierait toutes les ressources disponibles pour assurer l’arrestation et la poursuite des assaillants.

Akeredolu, qui est actuellement à Abuja en mission pour le parti, a déclaré qu’il reviendrait immédiatement à Owo alors qu’il compatissait avec les familles de ceux qui ont perdu la vie dans cette malheureuse attaque.

Il a tweeté: «Je suis profondément attristé par l’attaque et le meurtre non provoqués d’innocents d’Owo, adorant à l’église catholique St. Francis, aujourd’hui.

« L’attaque vile et satanique est une attaque calculée contre le peuple épris de paix du royaume d’Owo qui a connu une paix relative au fil des ans.

« C’est un dimanche noir à Owo. Nos cœurs sont lourds. Notre paix et notre tranquillité ont été attaquées par les ennemis du peuple. C’est une perte personnelle, une attaque contre notre cher État.

« J’ai parlé à l’évêque du diocèse catholique d’Ondo, Mgr Jude Arogundade, qui est actuellement en route pour Owo. De même, j’ai dû écourter la mission nationale de mon parti à Abuja et rendre visite à Owo immédiatement.

« C’est une évolution inattendue. Je suis choqué, c’est le moins qu’on puisse dire. Néanmoins, Nous engagerons toutes les ressources disponibles pour traquer ces assaillants et les faire payer. Nous ne nous plierons jamais aux machinations d’éléments sans cœur dans nos résolutions de débarrasser notre État des criminels.

« Je compatis avec mon peuple à Owo, en particulier les familles de ceux qui ont perdu la vie dans cette attaque laide et malheureuse.

« Je présente mes condoléances à Olowo d’Owo, Oba Gbadegesin Ogunoye ainsi qu’à l’Église catholique.

« J’exhorte notre peuple à rester calme et vigilant. Ne prenez pas les lois entre vos mains. J’ai parlé aux chefs des agences de sécurité. On m’a également assuré que des agents de sécurité seraient déployés pour surveiller et rétablir la normalité dans le royaume d’Owo.

Related posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.